Un été à Toronto

Toronto

07 avril 2009

J -4

Voilà, j'ai mes billets et mon visa ! Départ le 11 avril 2009 à 11h30.

J'ai droit à deux fois 23 kg de valises... Je crois que Prosper va devoir faire un régime.

Posté par Nifa_NY à 13:15 - Commentaires [7] - Permalien [#]

12 avril 2009

First day !

Voilà, je suis arrivée, mon avion ne s'est pas écrasé, et je n'ai pas (encore) été attaquée par une horde de caribous !

Arrivée à l'aéroport de Nantes à 6h, ça commençait bien, le débile chauve à moustache qui était devant moi dans la file d'attente m'a agressée parce que le chariot sur lequel j'avais posé mes valises a touché ses chevilles. Mais vraiment agressée ! Deuxième bonne nouvelle, l'agence s'était trompée en me disant que j'avais droit à 2x23 kg pour les deux vols, en fait ce n'était pas le cas pour Air France (Nantes-Paris) mais la fille a été méga sympa et ne m'a pas fait payer. Ouf, me voilà dans l'avion, à côté d'un Chinois bizarre qui dormait quand le petit déjeuner est passé, et qui s'est réveillé d'un seul coup et a regardé le chariot qui était déjà loin, et m'a regardé en pleurnichant style : Ouin, j'ai loupé le petit déjeuner ! (Il a gémi, pour de vrai, j'ai cru qu'il allait pleurer). Bon, je vais peut-être arrêter de raconter tous les détails sinon je vais jamais finir.

L'avion n'a pas atterri au terminal où il devait atterrir, donc j'ai eu un peu de mal à trouver mon autre terminal qui était évidemment à l'autre bout de Roissy ! Mon autre avion a décollé comme prévu à 11h30, je me suis retrouvée à côté d'une fille de 18 ans qui faisait une année  dans des écoles de langues à l'étranger (elle venait de passer 3 mois à Barcelone et partait pour 3 mois à Toronto puis 3 mois à Vancouver). Elle était gentille mais un peu bizarre. D'ailleurs, elle est partie et on n'a même pas échangé nos mails.
Il y avait plusieurs films au choix, j'ai choisi Twilight, résultat, au bout d'une heure je me suis endormie. Pourquoi l'actrice principale a-t-elle absolument toujours la bouche entrouverte ??? Bon, j'ai pas mal dormi du coup, en essayant de faire abstraction de l'odeur infecte des plateaux repas qui passent. Cette odeur me donne toujours envie de vomir, BEURK, mais comment font-ils ? Je crois que c'est ce que je hais le plus dans l'avion (et pourtant, j'en hais des choses, en avion).

13h50 heure locale, j'atterris à Toronto, il est donc presque 20h en France, ça fait longtemps que je n'ai pas dormi. Heureusement Anne-Sophie m'attendait à l'aéroport (Anne-Sophie c'est une "collègue" de Master 1, qui passe l'année à l'université de Toronto, je correspondais avec elle par email). Elle m'a accompagnée jusqu'à l'hôtel, m'aidant à porter mes valises insoulevables. J'ai pris une douche, ô joie, puis on est sorties, l'hôtel est tout près d'un immense centre commercial à je sais pas combien d'étages, et du "Times Square" de Toronto. J'ai acheté un portable, j'ai donc un numéro canadien pour ceux que ça intéresse mais je doute que ça vous servira ! Encore une fois, heureusement qu'Anne-Sophie était là, j'ai pris la même formule qu'elle, toute simple (sinon j'aurais mis 3h à comparer tous les opérateurs et tout). Ensuite on est allées dans un Starbucks où j'ai essayé de manger le seul truc que je connais là-bas, id est le délicieux yaourt au muesli et au coulis de framboise, mais ça ne passait pas trop encore. Le jus d'orange par contre, si !
Le soir, elle devait aller voir une pièce de théâtre avec une copine à elle et deux amis mexicains de cette copine, elle m'a proposé de venir. J'étais crevée, mais je voulais me décaler et rencontrer du monde aussi. On s'est retrouvés devant le théâtre, ils s'étaient trompés de soir, le spectacle gratuit c'était le lendemain. On s'est donc retrouvés dans un pub canadien (avec un match de hockey sur écran géant et plein de gars bourrés qui hurlaient : "YEAAAAAAAAAAH !!!" toutes les 5 minutes), j'ai fait la connaissance de cette copine belge qui s'appelle Frédérique et des deux Mexicains, Juan et ... je sais plus le prénom de l'autre. Je commençais à avoir un semblant d'appétit donc j'ai mangé ce qui ressemblait à une salade.

A 22h, ne tenant plus debout car il était 4h en France, je suis rentrée (Anne-Sophie m'a raccompagnée, cette fille est ma sauveuse), et je me suis couchée !

Voilà où j'en suis, et je continue d'éplucher les petites annonces pour les apparts et les colocs, car même si l'hôtel est bien, j'ai hâte de m'installer et de me sentir "chez moi". Il est actuellement 8h21 et je retrouve Anne-Sophie vers midi pour continuer la visite de la ville, je vais bientôt partir en mission pour savoir si le petit déjeuner est inclus dans ma réservation, sinon je ferai une autre mission Starbucks ou Tim Hortons ou ce genre de trucs (y en a plein autour de l'hôtel) car je sens que mon appétit revient ! Yeah !

A suivre...

Posté par Nifa_NY à 08:23 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Ontario, muffins & mal aux pieds.

Tout d'abord, en ce dimanche, j’ai accompli ma mission petit déjeuner avec succès, à savoir un croissant, un muffin et un thé chez Tim Hortons pour $3 environ (un peu plus de 2€), mais finalement, après le croissant, le muffin ne passait plus très bien, mon estomac n’était pas encore tout à fait remis du voyage…

Bref, je me suis plongée dans mes recherches d’appart, j’ai fait plein de mails. Le midi, j’ai retrouvé Anne-Sophie, j’ai pris le métro toute seule comme une grande (mais en fait c’est super simple ici) et puis on est allées se balader, j’ai découvert le quartier de Kensington Market, c’est très bohème, style cuisine du monde, fruits frais, très multiculturel. Elle m’a aussi montré où se trouvait le bureau où je vais faire mon stage.

Ensuite, on s’est promenées dans la ville, jusqu’au lac Ontario tout au sud, magnifique d’ailleurs :

 

 

 

On s’est arrêtées dans quelques magasins… C’est fou ce que les Canadiens aiment la musique kitsch, on en entend partout, c’est incroyable. C’est dur à décrire. Un genre de pop-country-mielleuse assez insupportable. Le soir on est remontée vers le centre et on a mangé au Second Cup… Et là, c’est le drame… J’ai mangé mon PREMIER SANDWICH !!! Noooon ! Bon, y avait des légumes dedans (concombre, poivrons, salade). Et puis c’était la première fois que j’avais vraiment faim, ce qui était une bonne nouvelle. Alors bon, on va dire que ça va ! Pour le petit scoop, le copain mexicain de Frédérique (celui dont j’oublie le nom à chaque fois, pourtant ça fait 5 fois qu’on me le dit) lui a menti sur son âge : il a dit qu’il avait 22 ans, et en fait il en a 19 ! Ah ah ! Oui en fait ça fait environ 4 jours qu’ils sortent ensemble, ils se sont rencontrés en boîte jeudi, et quand je les ai vus samedi soir ça avait déjà l’air d’être le grand amour. Enfin bon, c’était pour le petit scoop marrant (en fait il l’a avoué à Anne-Sophie, qui me l’a dit. Mais comment Frédérique réagira-t-elle ?).

Quelques autres photos de la ville :

 

 

Bon, je suis rentrée vers 21h30, plutôt exténuée par le décalage horaire, et j’ai dormi, après m’être douchée et surtout enduite d’une grosse couche de crème hydratante car il fait bien plus froid qu’en France ici ! Brrr ! Ma peau est aussi (mé)contente que mon estomac.

Posté par Nifa_NY à 22:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 avril 2009

Arriving at College. College Station.

Ce matin, réveillée à 5h, j’ai réussi à me rendormir jusqu’à 8h ! Ouais !! Je suis retournée au Tim Hortons, cette fois je ne voulais pas prendre un truc à emporter, je me suis posée là-bas avec un bouquin, telle une vraie Américaine, ou plutôt Canadienne mais tout ici me fait tellement penser aux Etats-Unis… 

En sortant, j’ai vu un policier à cheval dans la rue, pfff. Je ne suis pas prête psychologiquement à voir des chevaux ! Snifff. Je suis allée à la banque pour ouvrir un compte, ma conseillère s’appelle Randeep, étrange prénom non ?? Evidemment, les ordinateurs plantaient, impossible d’ouvrir mon compte, elle a réussi au bout de la vingtième fois à peu près, alors qu'elle était à deux doigts d'abandonner. De là, j’ai voulu aller au Canada Centre pour obtenir mon NAS (Numéro d’Assurance Sociale, qu’il me faut absolument), je me suis dit que si la banque était ouverte le lundi de Pâques, ça le serait aussi, mais je me suis cassé le nez. Tout était fermé et éteint, une dame en est sortie en me disant que c’était fermé, « Sorry, Sweetie » (ça fait deux fois qu’on m’appelle comme ça en deux jours). J’ai donc rebroussé chemin, je suis repassée à l’hôtel voir ce qu’il en était de mes annonces, j’ai passé des coups de fil… Rien de concluant. Les apparts les mieux étaient déjà pris. Et plein de gens ne répondent pas. Je suis passée m’acheter ce qui ressemblait à un déjeuner (un bagel, genre de bout de pain, certains connaissent, et un cappuccino), je suis repassée à l’appart où j’ai appelé une fille dont l’annonce avait l’air sympa, elle proposait une coloc pas loin de mon hôtel… Je m’attendais à une fille style étudiante ou jeune professionnelle, assez funky, en fait c’était une Québecoise de 50 ans super bizarre, qui venait de perdre son boulot mais qui fabriquait des bijoux… Humf… Je trouverai des colocs plus funky je crois !

En désespoir de cause j’ai pris le métro, direction l’université de Toronto, à la recherche de petites annonces. Rien à voir avec les universités françaises, on dirait un quartier normal, c’est plein de maisons, d’immeubles, il y a simplement des petits écriteaux devant la porte, style « Anthropology Building », ou « Centre for Medieval Studies »… Ca donne ça en gros :

Une rue, quoi ! Bref, je suis rentrée dans un bâtiment au hasard et j’ai demandé le bureau des étudiants étrangers. Juste à ce moment-là, un numéro inconnu m’appelle, je me dis chouette, c’est quelqu’un qui rappelle pour un appart’, et en fait je me suis faite agresser par une dame qui voulait un rendez-vous chez un médecin et qui s’était trompée de numéro. Elle avait un accent bizarre alors je lui ai demandé de répéter plusieurs fois, elle s’est trop énervée. J’ai quand même pas de chance, mon numéro existe depuis deux jours et ça y est, les gens croient que je suis médecin !!!

Bref, on m’a orientée vers le bureau des étudiants étrangers et des services de logements, tout ça, c’était à l’autre bout de la rue, style 15 minutes à pied. Là on m’a dit que pour pouvoir voir les petites annonces, il fallait que je sois inscrite à l’université (parce qu’il faut un login et un mot de passe)… Demi-tour, je suis repartie vers le centre, mais il n’était que 16h, hors de question de rester seule à l’hôtel tout l’après-midi. Je me suis donc aventurée jusqu’au Eaton Centre (l’immense centre commercial près de l’hôtel) où j’ai fait à peu près les quatre niveaux et où j’ai découvert des choses absolument folles !

D’abord, je me suis jetée chez Abercrombie (OK, j’avoue, j’étais déjà allée le premier jour, Anne-Sophie m’y avait emmenée, mais on n’était pas restées longtemps), je suis toujours aussi raide dingue amoureuse de ce magasin, mais puisque je suis raisonnable, j’attends ma première paye pour pouvoir m’acheter le maillot de bain trop mignon que j’ai vu, ainsi que le short de sport avec lequel j’irai courir, et peut-être la jupe marron et aussi ce petit pull… Enfin euh bref.

Je me suis retrouvée à Indigo Books & Music, une immense librairie trop belle et absolument géniale où on peut s’asseoir et lire aussi longtemps qu’on le veut, tous les livres qu’on veut. J’ai eu du mal à repartir sans rien prendre, mais j’ai pensé aux quatre livres que ma tantine Crea-cream m’a généreusement prêtés et que je n’ai toujours pas lus, il faut d’abord que je lise ceux-là !

Me voilà ensuite dans un genre de magasin de produit frais. Oh mon Dieu, DES FRUITS !!!!! J’ai acheté des pommes (on ne se moque pas) parce que tant que je n’ai pas d’appartement, je vais encore errer tous les jours à la recherche de nourriture pas trop junk, mais ça va être dur, alors les pommes équilibreront un peu tout ça. Je repars donc avec mon petit sac de pommes et me retrouve justement au magasin Apple, quelle coïncidence, et là Oh mon Dieu bis, je n’ai jamais vu un magasin aussi fou je crois. Une multitude d’ordinateurs, d’iPods, d’iPhones, connectés à Internet, à essayer gratuitement et aussi longtemps qu’on le voulait. En gros, les gens étaient là comme dans un cybercafé, à surfer sur les magnifiques Macs, il y en avait même un qui était en train de bidouiller je ne sais quoi sur Photoshop. On pouvait aussi tester tous les iPods, bien sûr, et l’iPhone, sans parler de l’immense rayon des accessoires, housses, et je ne sais quoi d’autre, grande pensée pour Stella et Roxane, qui comprendront !! Bon en fait je sors peut-être de ma campagne, peut-être que c’est ordinaire dans certains endroits, mais j’ai trouvé ça fou.

En rentrant, bonne nouvelle, j’ai eu une réponse pour un appart qui a l’air plutôt intéressant, ça serait une colocation avec deux autres filles. Je vais peut-être aller le visiter demain, et là je viens de recevoir une autre réponse, donc je ferai sans doute deux visites ! La deuxième, c’est pour une maison avec quatre autres personnes. Les deux sont plutôt bien placés. A suivre ! J’ai vraiment hâte de m’installer parce que là, avec mes valises par terre et les bagels qui me servent de repas, je me sens un peu en camping. Enfin ce soir, je suis allée au Subway en face et j’ai pris une grande salade avec des tomates, des carottes râpées, des oignons et de la laitue, plus ma pomme, ça y est je suis à 5 fruits et légumes ! Désolée pour ceux que mon équilibre alimentaire n’intéresse pas, c’est primordial pour moi, en plus quand je mange mal je suis fatiguée et je tombe malade, or ce n’est vraiment pas le moment ! Nourriture mise à part, j’ai aussi hâte de rentrer dans un vrai appart, avec des vrais colocs (même si ce ne sont « que » des colocs et pas des amis), plutôt que dans une chambre d’hôtel toute seule, ce qui n’est guère funky (mais peut-être un peu plus funky qu’une vieille Québecoise de cinquante ans ???).

Posté par Nifa_NY à 23:04 - Commentaires [11] - Permalien [#]

14 avril 2009

Still "bredouille"

Ce matin, après mon traditionnel petit déjeuner, j’ai commencé par aller chercher mon NAS (Numéro d’Assurance Sociale), cette fois c’était ouvert ! Je dois avoir une tête de Canadienne parce que dans la rue, une dame m’a demandé son chemin.  Eh eh ! (Bon ok, c'est surtout que j'ai une tête de gentille qui fera de mal à personne). Enfin, pas de bol pour elle, je n’étais pas très bien placée pour lui répondre. Je lui ai dit que j’étais française, mais je pense qu’elle l’a vite compris, à mon expression et à ma façon de dire « Euh, sorry but… ».

Au Canadian Centre, j’ai bien attendu quarante minutes, tout ça pour m’entendre dire que n’ayant pas encore d’adresse fixe, je ne pouvais pas recevoir mon NAS : nooon ! Heureusement, j’avais le droit de donner l’adresse d’une connaissance, donc encore une fois, heureusement qu’Anne-Sophie est là, j’ai donné son adresse.

Je suis rentrée, repassée à l’hôtel, j’ai eu des gens au téléphone pour des apparts mais comme d’habitude : rien ! Les mieux étaient pris, et pour les visites aujourd’hui, j’ai changé d’avis car les personnes que j’ai eues au téléphone, je ne les sentais pas du tout. Je me méfie déjà pas mal de ces annonces sur Internet, alors si en plus ils sont bizarres au téléphone…

Après, j’ai fait des choses pas très intéressantes à raconter (activer mon compte bancaire par Internet, trouver de la nourriture normale  (réussi : une salade et un yaourt), racheter une mobicarte…). Puis, n’ayant aucune visite en vue, j’ai examiné mon petit livre sur Toronto, à la recherche de choses à faire et à visiter. Me voilà en route vers High Park, un grand parc dans lequel il y avait, d’après le guide et le site Internet, plein d’animations. Ben en fait, non. C’est très grand alors peut-être que d’un autre côté, c’était animé, mais là où je suis arrivée, c’était une immense étendue pleine d’arbres nus, quasi déserte de toute présence humaine, hormis une mamie et son chien, les terrains de tennis et de football étaient vides, ainsi que les terrains de jeux pour enfants… Le ciel s’est couvert, le vent s’est mis à souffler, et les feuilles se sont envolées, ça faisait très apocalypse, pas très encourageant. N’ayant guère envie de m’aventurer plus loin, je me suis dit que je reviendrais dès qu’il ferait plus beau et chaud, et pendant un week-end.

J’ai donc rendu visite à Anne-Sophie à l’université de Glendon. Elle m’a fait visiter le campus, très nord-américain d’esprit (logique) : exemple, dans la bibliothèque, une fille était étalée de tout son long par terre, sur le ventre, en train de pianoter sur son ordinateur. Normal… Je suis rentrée à l’hôtel en fin d’après-midi. J'aimerais bien sortir le soir, mais Anne-Sophie, qui est le seul être humain que je connais ici pour l'instant, n'a que des cours du soir (18h30-21h30 tous les jours), et elle vit sur le campus qui est relativement loin du centre.

Ce soir, je suis donc repartie pour une « mission repas normal », enfin non, en fait j’ai abandonné, je vais appeler ça « mission repas correct ». J’ai testé les wrap de Tim Hortons, un genre de burrito (crêpe mexicaine), j’en ai eu un pour environ 1,50€, avec poulet, tomates, salade. Mission accomplie, cette fois j’ai mangé sur place, avec mon livre, pas envie de m’enfermer à l’hôtel. Et ici, tout le monde fait ça (se poser dans les cafés pour lire, écrire, étudier), j’adore ! Bon, je passe trop de temps chez Tim Hortons à mon goût, mais pas trop le choix pour l’instant… Je commence déjà à rêver de frigos et de vrais repas, ce qui me permet de faire la transition avec le paragraphe suivant.

Après avoir dégusté mon wrap, je suis partie explorer ce qu’il y avait sous le Tim Hortons (parce qu’à côté de l’entrée, il y a un escalator), et là, que vois-je ? Une grande surface, avec un énorme rayon de produits frais ! Encore plus de fruits et légumes qu’au magasin d’hier. Finalement, il y a de l’espoir dans ce pays ! Vivement que je puisse faire mes courses (si j’avais imaginé dire ça un jour…). J’ai donc acheté une orange, cette fois, pour la vitamine C. Bon, en fait, elle n’était pas très bonne, mais c’est pas grave.
J'ai aussi repéré un cinéma juste à côté de l'hôtel, j'irai peut-être un de ces soirs, surtout qu'ils passent Slumdog Millionaire que je n'ai toujours pas vu.

De retour à l’hôtel, je viens d’allumer la télé pour la première fois, je suis donc en train de regarder American Idol (Nouvelle Star), il y a de la pub entre chaque chanson, pour l’instant j’ai vu plus de pub que de chansons ! En tous cas, ils chantent des trucs incroyablement kitsch (Bryan Adams, Whitney Houston et j’en passe)… J'ai aussi vu la météo, il va continuer à faire beau au moins demain, jeudi et vendredi !

Tout à l'heure une fille m'a appelée pour un appart, je l'ai rappelée en arrivant à l'hôtel (pour voir de quelle annonce il s'agissait), elle a décroché pour me dire qu'elle était en cours, donc qu'elle ne pouvait pas trop parler, mais elle m'a dit tout ça sur un ton normal. Bref, elle doit me rappeler en sortant de cours (vers 22h). Oh la la, je viens de zapper sur une émission de télé-réalité, la voix off est encore plus drôle que celle de l'Île de la tentation ou de Secrets d'actualité ! Quant à l'émission en elle-même, c'est encore mieux : c'est l'histoire d'une femme qui est mal dans sa peau, qui pleure en racontant qu'elle se sentait oppressée dans son enfance, qui hait ses parents, qui pleure toutes les larmes de son corps, qui se déteste, qui voit une psy (style la psy de Confessions Intimes sur TF1). Ils font même venir des "Smile experts" parce que Kelly a beaucoup de mal à sourire. Elle voit aussi un chirurgien qui lui explique qu'elle a de "great, sexy lips". Un autre psy force Kelly à écrire une lettre à sa mère, il la persuade qu'elle a le droit d'être heureuse. Sans parler de la styliste. Cela dit, Kelly n'arrête pas de pleurer. Et là, au bout de quelques jours, la psy trouve miraculeusement la solution à son problème et là la voix off crie que ça y est, Kelly est enfin bien dans sa peau, et que l'émission a changé sa vie ! "I feel like a woman now", déclare Kelly.

Rien d’autre de palpitant à raconter pour aujourd’hui, demain je commence mon stage. Pour ceux qui ne le savent pas, mon patron a légèrement l’air d’un tyran donc j’espère être à la hauteur, en gros je n’ai pas droit à l’erreur… Priez pour moi !

Merciiiii pour tous vos commentaires, ça me fait vraiment très plaisir !

Posté par Nifa_NY à 21:50 - Commentaires [5] - Permalien [#]